Catherine BOULANGER
LE JOUEUR D'ACCORDEON
(C.BOULANGER, C.BOULANGER)
Il jouait de l'accordéon
Il jouait sous le pont
Il jouait comme ça
Il jouait pour moi

Et les gens laissaient leurs fenêtres ouvertes
Et la ville n'était jamais déserte

Il jouait dans la rue
Il jouait pour la femme inconnue
Il ne demandait rien
Et il ne tendait pas la main

Il n'entendait pas le mauvais temps
Y avait des soleils dans son instrument

Il jouait...... il jouait

Il ne jouera plus
Et il y a comme un trou dans la rue
Et il y a comme un trou dans la rue
Balle perdue....

Et les notes qui s'étaient enfuies
Se sont cachées dans les gouttes de pluie
Elles chantent parfois ses mélodies
Alors le vent se tait.
  

Accueil


©Catherine BOULANGER - Reproduction même partielle interdite.